Attention déception: Tortue Géniale est un mauvais formateur

On aurait tous aimé suivre son entraînement, mais en réalité Tortue Géniale est dans le faux. Ou plutôt, sa méthode est incomplète. Trouver une pierre à peine marquée dans une forêt dense et dangereuse permet de développer la persévérance et le courage. Livrer des caisses de bouteilles de lait au trot sur des kilomètres forge l’endurance. Labourer quotidiennement un champs à mains nues améliore la force brute. Toutes ces activités sont bien évidemment à réaliser avec une énorme carapace de tortue de 20kg sur le dos, autrement ce serait trop facile… Seulement voilà, la formation d’un jeune talent ne peut s’envisager que par l’activité sportive. Il faut également préparer son futur éducatif et professionnel.

La méthode discutable de Tortue Géniale
La méthode discutable de Tortue Géniale

L’approche globale des centres de formation

Cette dualité est la clef de la réussite des centres de formation pour jeunes – appelés Pôles Espoirs (pour les cadets) et Pôles France (pour les juniors) en France. Pour y entrer, les candidats doivent démontrer leur motivation pour un double projet: sportif d’une part, scolaire ou professionnel d’autre part. Pour les heureux élus, le rythme est très élevé. En semaine, après une intense journée de cours, les futurs champions enchaînent 2 à 3 heures d’entraînement. Le weekend, quand ils ne rentrent pas dans leur club, les jeunes athlètes participent à des stages ou des compétitions internationales pris en charge par la fédération pour accélérer leur progression.

Au delà du projet sportif

A l’arrivée cependant, peu d’entre eux réussiront à intégrer l’élite – l’équipe nationale senior. La concurrence est rude et se maintenir au très haut niveau demande de grands sacrifices. La formation coïncide aussi avec la fin de l’adolescence. Gagnant en maturité, certains trouvent leur voie, pas forcément compatible avec une carrière sportive. Ces réorientations – par défaut ou par choix – concernent en fait la majorité des internés. On comprend alors toute l’importance du projet “alternatif” présenté lors de la sélection.

Il est clair que le passage dans un centre de formation de haut niveau pour jeunes est difficile et à l’issue très aléatoire. Toutefois si l’on regarde les équipes nationales senior, on compte une très large majorité d’athlètes y ayant fait leurs armes. Si c’est votre objectif, à vous maintenant de faire le choix cornélien entre cette option … ou la vaillante méthode de Tortue Géniale !

Cette entrée a été publiée dans Entraînement and taguée , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

3 Responses to Attention déception: Tortue Géniale est un mauvais formateur

  1. Pingback : Etude n°1 : Championnats d’Europe Junior de Taekwondo » KO Podium

  2. Pingback : Comment passer des pubs Pampers à l’Olympe ? Demandez à Teddy Riner » KO Podium

  3. Pingback : Étude #2: Championnats du Monde Junior de Taekwondo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>