Étude #2 : Championnats du Monde Junior de Taekwondo

Les 9èmes Championnats du Monde Junior de Taekwondo auront lieu dans quelques semaines (du 4 au 8 Avril) en Égypte. Plus de 700 champions en herbe, âgés de 14 à 17 ans, vont se battre pour décrocher une médaille cruciale pour la future carrière dont ils rêvent et défendre les couleurs de leur fédération nationale. Le timing est parfait pour que l’on jette un coup d’œil sur les résultats des précédentes éditions.

Parmi les plus de 70 pays participants, lesquels ont de réelles chances d’être bien classés ?
Le pays que vous soutenez en fait-il partie ?
Lisez la suite pour le découvrir !

Bien que les résultats des 15 dernières années soient enregistrés dans la base de données, j’ai choisi de centrer cette étude sur les tendances actuelles. De fait, on considère uniquement les résultats des trois dernières éditions: 2006, 2008 et 2010.

Taekwondo Junior : Le Top 15

Le Top 15 qui suit montre les nations qui comptent réellement dans les Championnats du Monde Junior de Taekwondo. Lors de chacune des trois dernières éditions, elles sont reparties avec 187 des 240 médailles en jeu. C’est presque 80% ! De plus, au cours de chaque championnat, ces équipes nationales ont gagné en moyenne entre deux (Mexique) et six (Turquie) médailles – exception faite de la Corée du Sud qui est vraiment un cas à part, comme on le verra par la suite.

Voilà pourquoi nous n’analyserons pas les résultats des autres pays participants (65 environ). Toutefois, si vous souhaitez suivre les résultats d’une nation non mentionnée ici, vous pouvez le faire avec les graphiques comparatifs dynamiques.

Championnats du Monde Junior de Taekwondo - le Top 15

Au cas où vous vous demanderiez pourquoi j’ai classé les nations par le nombre de médailles gagnées, la réponse est simple : placer un athlète sur le podium valide le “haut niveau” d’une fédération sur une catégorie. Pour plus de détails, lisez ce billet.

La Corée du Sud : indiscutable chef de file

Même en sachant que le Taekwondo est un art martial coréen, la domination sans partage impressionne. Il suffit de regarder les chiffres. L’équipe de Corée du Sud a gagné à elle seule 40 des 240 médailles en jeu, soit 17% ou encore un ratio de 1/6 ! Plus fort encore, 24 de ces médailles étaient en or. Sachant que seules 60 médailles d’or ont été attribuées lors des trois dernières éditions du Championnat du Monde Junior de Taekwondo (60 en or, 60 en argent, 120 en bronze), 40% soit 4 des médaillés d’or sur 10 étaient sud-coréens.

Championnats du Monde Junior de Taekwondo - La Corée du Sud, indiscutable chef de file

Malgré l’énorme décalage entre les résultats des sud-coréens et ceux des autres pays compétiteurs, il faut tout de même noter que leur suprématie décline lentement mais sûrement – voir ce graphique.

On remarque aussi que la Turquie, qui fait partie des nations de premier plan aux Championnats d’Europe Junior de Taekwondo, tient son rang au niveau mondial. Mieux que ça, c’est l’une des rares fédérations dont les résultats ont progressé ces dernières années !

Tendances actuelles

Hausse 

Dans le Top 5, l’Iran et la Turquie sont les seuls pays dont les résultats s’améliorent notablement. Par ailleurs, la Croatie et la Jordanie, même si elles jouent dans une catégorie inférieure, sont clairement en pleine ascension !
Jugez-en par vous-même : ces tendances sont visibles pour le compte de médailles, et manifestes pour le nombre de points gagnés.

Baisse ↘

Au-delà du cas de la Corée du Sud discuté plus haut, trois nations devraient s’inquiéter de leurs résultats : la France, Taïwan, la Thaïlande. Cette dernière était classée 3ème en 2006 mais n’a pu maintenir un aussi bon niveau. Voyez comment ces nations chutent au classement.

Les absents ↓

L’Espagne, la Grèce et l’Italie faisaient autrefois partie des nations de premier plan du Championnats du Monde Junior de Taekwondo. Cette époque est bel et bien révolue.
Les résultats de l’équipe espagnole sont également fortement en baisse dans le championnat européen. C’est un signe que cette fédération n’entraîne pas ses athlètes prometteurs correctement ces dernières années.

Ils ont brillé en 2010

À comparer les fédérations nationales, on en oublierait presque que ce sont les athlètes qui vont au charbon !

Cesar Roman Rodriguez - Élu meilleur combattant en 2010
Élu meilleur combattant en 2010: Cesar Roman Rodriguez - Mexique; Médaillé d’or, -51 kg (Credit : Flickr / taekwondo inat / instituto nacional taekwondo mexico)

De fait, cette étude serait incomplète si je ne mentionnais pas quelques jeunes champions qui se sont donnés à fond pour défendre les couleurs des nations suscitées.

  • Corée du Sud : Jeong In Chang (Hommes -59 kg, médaillé d’or)
  • Turquie : Cakir Cubra (Femmes -46 kg, médaillée d’or)
  • Iran : Kaveh Rezaei (Hommes -55 kg, médaillé d’or)
  • Croatie : Ana Pavlovic (Femmes -42 kg, médaillée d’argent)
  • Jordanie : Al Sadeq Yazan (Hommes +78 kg, médaillé d’argent)

A la lumière de cette étude, je suis impatient de suivre l’édition 2012 des championnats du monde junior et de voir si on assiste a des changements au sein du top 15 !

Vous êtes surpris par ces résultats ?
Vous pensiez que votre fédération serait mieux classée ?
Vous voulez faire un pronostic de l’édition de 2012 ?

Partagez votre avis dans les commentaires !

Cette entrée a été publiée dans Arts martiaux, Résultats et Analyses and taguée , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

One Response to Étude #2 : Championnats du Monde Junior de Taekwondo

  1. Pingback : Championnats du Monde Junior de Taekwondo 2012 : Debrief Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>