[Billet Invité] Arts martiaux et développement personnel

Arts martiaux et développement personnel

Cet article a été rédigé par Fabien Miras du blog Arts Martiaux et Développement Personnel.

L’association de ces deux termes parait une évidence. Lorsque l’on parle d’arts martiaux, l’image du maître zen, assis en tailleur et méditant devant le soleil levant n’est pas loin. Si l’histoire des arts martiaux possède son lot de héros légendaires et de mythes fabuleux, un constat fondamental s’impose dans la réalité: pratiquer les arts martiaux nous aide à devenir une meilleure personne. Voici un petit passage en revue des quelques unes des influences positives de la pratique martiale sur notre bien-être personnel.

Les influences SUR le corps

Arts Martiaux - Les influences SUR le corpsLa première chose qui saute aux yeux, c’est que les arts martiaux peuvent se pratiquer partout et n’importe quand sans aucun matériel. Si il faut un ballon pour jouer au foot, il suffit d’être munie de son corps pour pratiquer la voie martiale. Ce qui est merveilleux, c’est que le corps s’exerce à tout: musculation, souplesse, endurance, équilibre, stimulation cardio-vasculaire, détente et contraction, etc. Notre corps explore son plein potentiel au sein d’une seule est même discipline: la discipline martiale.

Les influences DANS le corps

Arts Martiaux - Les influences DANS le corpsCette spécificité, malheureusement, a tendance à être de moins en moins explorée dans les écoles d’arts martiaux, hormis celles spécialisées et regroupées sous le terme « arts-martiaux internes ». Il s’agit là de la découverte, de la manipulation, du développement et du renforcement de l’énergie interne du corps, souvent appelée Ki (japonais) ou Qi (chinois). Cette capacité à interagir avec notre énergie vitale est pourtant l’un des plus puissants moyens pour vivre plus longtemps et en meilleure santé.

Les influences dans la tête

Arts Martiaux - Les influences dans la têteLa vocation première des arts martiaux est l’apprentissage de l’auto-défense, de la préservation de son intégrité physique et de celle de notre entourage proche. Apprendre à notre corps de telles techniques se répercute inévitablement sur notre état de conscience. Nous apprenons à mieux gérer les conflits, qu’ils viennent de l’extérieur ou de l’intérieur. Notre assurance et notre estime de soi grandissent, nous prenons davantage conscience du monde qui nous entoure, nous devenons plus vigilants, plus attentifs, plus « dans l’instant ». En clair, nous devenons beaucoup plus vivants.

Un rayon de lumière

Arts Martiaux - Un rayon de lumièrePour toutes ses raisons (et bien d’autre encore), ainsi qu’avec l’aide du temps et d’une pratique régulière et sérieuse, les vertus apprises au sein du dojo rayonnent en nous et en dehors de nous. Si nous allons bien, notre entourage va bien. Si notre entourage va bien, il aidera un autre à aller bien, etc. La contamination positive commence. En un sens, se prendre en main pour être bien ne pourra avoir que des conséquences positives sur notre entourage. S’aider soi, c’est aider l’humanité et l’univers. Cela peut sembler « fleur bleue » mais c’est une réalité. A l’inverse, si vous allez mal, êtes violent, déprimé, peureux,… cela se ressentira sur votre entourage qui reproduira le même schéma. Pour vous convaincre, voyez l’état (tristement) actuel du monde. C’est évident, « faire bien » est plus difficile que de « faire mal », mais la voie martiale n’est pas celle de la facilité, elle est celle de l’accomplissement et de l’éveil. D’ailleurs, le mot dojo ne peut-il pas se traduire par « lieu d’éveil » ?

En espérant que cet article vous a plu, et même si ce n’est pas le cas, j’attends vos commentaires avec impatience. Toute remarque est bonne à prendre! Fabien.

Cette entrée a été publiée dans Développement Personnel and taguée , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>