Comment garder la forme au cours d’un long voyage

Garder la forme en voyageant (crédit photo: Dustin Snipes)

Garder la forme au cours d’un long voyage est un véritable challenge. J’en sais quelque chose : j’ai passé une bonne part de ces deux dernières années à vadrouiller, avec mon sac à dos, dans un pays exotique. Comment s’entraîner correctement quand on change de lieu de résidence tous les trois jours ? Quel matériel emporter pour s’entraîner aussi efficacement dans un gîte(b&b) miteux que dans un hôtel de grand standing ? Et peut-être le plus difficile : comment maintenir sa motivation quand on est à l’autre bout du monde ?

A force d’essais (et beaucoup d’échecs), j’ai mis au point un mini guide répondant à toutes ces questions.

Bien définir ses objectifs

Avant tout, mettons les choses au clair. Si vous faites du sport toute l’année, ne rien faire pendant vos deux semaines de vacances au Mexique est surement une bonne idée. Votre corps vous remerciera et vous serez chargé à bloc à votre retour.

En revanche, si vous avez prévu de voyager plus de trois semaines et que vous comptez tenir vos ambitieux objectifs sportifs de l’année, il va falloir trouver une solution. Un exemple concret ? Si vous rêvez de réaliser un human flag avant la fin de l’année, un long break au bord de l’eau risque de vous coûter cher.

S’équiper avec du matériel EFFICACE

Maintenant que vous êtes sûr que ce billet vous est destiné, je vous présente les trois éléments indispensables à emporter dans votre valise.

1 : Un tapis de gym pliable

Tapis de gym pliableLe tapis pliable est l’élément LE plus important de votre attirail. Léger et peu encombrant, il permet de faire à peu près tous les exercices au sol sans craindre un parterre froid, dur et/ou sale. Il fournit aussi une surface accueillante pour les étirements en fin de session. Par ailleurs, c’est l’assurance d’avoir un équipement de base stable et familier. Honnêtement, quand je n’avais pas de tapis, je me disais toujours « il y aura bien un drap, une couette ou encore une serviette que je pourrai utiliser pour faire mes exercices ». C’est loin d’être si simple. Si vous voyagez en mode low cost, vous allez probablement fréquenter beaucoup d’auberges de jeunesse où dans 90% des cas on ne vous fournira que des draps pour votre matelas. Si par chance, vos hôtes fournissent des serviettes, elles risquent d’être bien trop fines pour amortir efficacement les parties du corps exposées – colonne vertébrale, genoux, etc.

Quoi qu’il en soit, il est plus facile de se motiver pour une session de sport sachant que l’on va retrouver un tapis bien adapté – et pas un amoncellement inconfortable de vieux tissus. Bref, c’est léger, ultra efficace et vraiment, vraiment pas cher.

2 : Des barres pushup démontables

Faire des exerciceBarres Pushup Démontabless au sol c’est bien… mais assez limité si vous avez un niveau avancé. Prenons les classiques pompes, vous pouvez varier la position des bras et des jambes autant que vous le souhaitez, l’amplitude limitée du mouvement vous oblige à plus travailler la résistance musculaire que la puissance. Afin d’augmenter significativement la difficulté des exercices, les barres pushups sont idéales. En version rétractable, elles se logeront dans le fond de votre sac juste au-dessus de votre tapis. Un must.

3 : Des gants de fitness

Gants de fitnessLes gants servent avant tout à protéger vos mains. Elles permettent ainsi de tirer parti d’un environnement non familier. Si vous vous retrouvez dans une auberge où, miraculeusement, il y a des poutres vous permettant de faire des tractions (sérieusement, c’est très très rare !), il est beaucoup plus sûr de disposer de gants pour s’épargner des blessures inattendues. J’entends déjà les débrouillards rétorquer que l’on peut toujours trouver un quelconque tissu qui ferait l’affaire. En réalité, après une longue journée de rando ou de visites, il est facile de se trouver des excuses pour ne pas s’entraîner. Avec des gants dans son bagage, la question ne se pose plus : vous êtes équipé !

Bonus : un sac solide

Parfait, vous en avez sûrement déjà un ! En règle générale, partir pour un long voyage avec un sac de piètre qualité est une mauvaise idée. Concrètement, si vous disposez d’un sac très résistant, vous pourrez l’utiliser aussi comme une énorme altère ! Il suffit de modifier son poids avec vos effets ou des objets récupérés sur place (bouteilles d’eau, pierres, etc.).

Exercice avec tout l'équipement

Exercice avec l’équipement au complet

Les petits trucs pour assurer jusqu’au bout

Choisir un créneau

Je vais en remettre une couche sur la motivation : il est très difficile de se mettre au charbon lorsque l’objectif premier d’un voyage est le plaisir. Si vous improvisez vos entraînements, il est probable qu’ils ne soient pas très fréquents. Exemple typique, vous rechignez à faire une session de bon matin, pensant « ce soir à tous les coups, en rentrant du musée ». Seulement voilà, après de longues heures de visite, vous et vos compagnons de route avez jugé bon faire une pause au bar du coin pour apprécier la fameuse bière locale. Et paf, à l’eau l’entrainement !

Encore une fois, le but n’est pas de gâcher votre séjour avec du sport, mais bien de vous donner les moyens de rester en forme si vous avez des objectifs ambitieux. Mon conseil, choisissez un créneau horaire et respectez le. Si vous décidez que les 25 minutes intensives de sport se feront au réveil, battez-vous dès les premiers jours pour en faire une réalité. Ainsi, pas de prise de tête, ça fait partie du programme !

Des sessions courtes mais efficaces

En voyage, votre temps sera précieux, économisez-le ! Préférez donc les sessions à haute intensité, en faisant du fractionné (voir la méthode crossfit par exemple).

Jason Statham adepte de l'entraînement fractionné

Bougez en musique !

Vous voyagez avec votre musique, non ? Excellent ! Le simple fait d’être sur son propre tapis de gym avec sa propre musique permet de recréer un environnement familier qui motive à faire une session explosive.

Fan d’électro et de beats caribéens ? Testez les mixtapes de Walshy Fire et Mr Evens !

Faites-le à plusieurs

Je conclue ce mini-guide par la meilleure des motivations : s’entraîner en équipe. Si l’un de vos compagnons de route doit également maintenir un bon niveau de forme, il sera plus facile pour vous deux d’organiser des entraînements communs réguliers et intensifs !

C’est désormais à vous de jouer. Bon voyage et bon courage !

Cette entrée a été publiée dans Entraînement and taguée , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>