De Pampers à l’Olympe ? La transformation de Teddy Riner

Teddy Riner - Champion Olympique de Judo

Allez soyez honnêtes, si je vous dis le mot “nourrisson” à quoi pensez-vous ? À un être encore excessivement materné, qui pleure et se plaint sans raisons apparentes. Et puis bon tant qu’on y est, il a beau être mignon tout plein, avouons qu’il peut être très agaçant.
Maintenant que le rappel est fait je vous invite à regarder cette vidéo.

Ça y est, vous voyez où je veux en venir ?
Cette vidéo montre la réaction de Teddy Riner, après sa finale perdue en “toutes catégories” aux championnats du monde 2010. Trois jours auparavant, grâce à sa victoire en +100kg face à Toelze, il a égalé le record de quatre titres mondiaux codétenu par les illustres Douillet, Fujii, Ogawa et Yamashita. Teddy Riner avait avec ce combat l’opportunité de tous les dépasser et d’entrer ainsi avec fracas et à seulement 21 ans dans l’histoire du judo. Toutefois, il n’a pas su faire la différence avec son adversaire et les arbitres ont scellé sa défaite.

Pour les pressés, la vidéo le montre racontant avec dépit que les arbitres l’ont volé et que la victoire lui revenait. Les responsables de la Fédération Française de Judo suivent pour en rajouter une couche et cautionner de fait cette attitude.

Est-ce réellement le comportement d’un grand champion ?

La mue

Certains le défendront en disant qu’il était très jeune et que ce qu’il a accompli à son âge est impressionnant. Et ils n’auront pas tort. Il est inutile de reprendre ici tout son parcours ; d’autres l’on fait de façon détaillée et documentée. Juste pour que vous puissiez apprécier avec justesse la fulgurance de sa progression notons qu’il est entré à l’INSEP (pôles d’élite de préparation aux plus grandes compétitions internationales) à 15 ans, alors que les autres judokas à fort potentiel de son âge intégraient des pôles espoirs, et qu’à 22 ans son palmarès affiche six titres mondiaux, record absolu.

Teddy Riner a prouvé lors des derniers mondiaux qu’il avait changé. Plus que la performance sportive, c’est l’état d’esprit qui interpelle. D’abord, il a juré qu’il ne laisserait plus aux arbitres la décision de l’issue d’un match, qu’il prenait son destin en main ; son parcours parfait avec six ippons montre qu’il a travaillé pour lier les actes à la parole. Ensuite, il confiait à David Douillet, qui lui a remis sa rutilante médaille d’or, qu’il ne pensait pas encore aux J.O., qu’il allait faire les choses dans l’ordre, étape par étape. Voici donc enfin le discours d’un grand champion.

Mais a-t-il conscience qu’il pourrait être bien plus encore ?

Teddy Riner en action
Teddy Riner en action (crédit: eju.net)

Devenir intouchable

Compte tenu de son âge, Teddy Riner a de grandes chances de dépasser, voire soyons franc, pul-vé-ri-ser, le record de David Douillet, judoka le plus titré de l’histoire des championnats internationaux avec 2 titres olympiques et 4 titres mondiaux. Inscrit dans les annales grâce à toutes ces médailles, il pourrait s’il en a les tripes dépasser le stade de grand champion et devenir… une légende. Oui, le mot est lâché.

À mon sens, un athlète qui s’est élevé au rang de légende a fait bien plus que grimper fréquemment au sommet du podium. C’est d’abord une présence incroyable, un charisme qui galvanise, comme André Agassi. Il ne laisse pas indifférent, les foules l’adorent ou le détestent. A la Maradonna, il tranche, sort des carcans et suscite de l’émotion. À la manière d’un Mohamed Ali, c’est parfois des coups de génie, des combats gagnés quand tout semblait perdu, mais aussi des compétitions écrasées de bout en bout.

Teddy Riner toujours affamé de victoire

Une légende a des performances stellaires, il marque une époque, comme l’a fait Carl Lewis. Son aura brillera au-delà de sa propre discipline. A l’instar de Michael Jordan, il sera vu par les générations qui suivent comme une montagne, lointaine et infranchissable. D’ailleurs, on ne fera pas de comparaison; “ce n’est pas possible, il était trop haut, trop fort et c’était une autre époque” diront les adaptes passionnés. Son image sera protégée et ses défauts soigneusement oubliés.

Teddy Riner, beau bébé de 2,04m et 138kg fera-t-il le choix d’entrer lui aussi dans l’Olympe ?

Cette entrée a été publiée dans Arts martiaux and taguée , , , , , , , , . Placez un signet sur le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>